Entretetien des montres

L'entretien des montres comprend plusieurs aspects c.-à-d.  le mouvement et le boitier qui le renferme. Les montres souffrent à maintes occasions parce qu’elles sont sujettes à des influences diverses. Le mouvement placé au poignet chauffe sous l'influence de la température du corps, et sous le soleil cette température peut encore grimper. Lorsqu'on retire le mouvement il se refroidit jusqu'à atteindre la température ambiante. Ce changement de température agit sur le lubrifiant avec pour conséquence une usure.

La plupart des montres sont étanches 3 atm ou bien 30 mètres :  Ceci n'est vraiment pas suffisant pour nager, nettoyer la voiture ou faire la vaisselle. En bougeant dans l'eau la pression de l'eau peut augmenter et de l'humidité peut s'introduire dans le mouvement. L'humidité atteint le lubrifiant du mécanisme et de l'oxydation apparait sur les parties métalliques. La plupart des mouvements disposent de coussinets en rubis synthétiques dans lesquels tournent les axes des rouages. Ces rubis synthétiques sont extrêmement dures et ne s'usent pratiquement pas, contrairement aux axes qui tournent à l'intérieur. Lorsqu'il y usure, celle-ci provient le plus souvent de l'axe du rouage ce qui fait perdre au mouvement son exactitude. La seule solution est de remplacer les rouages.

Nos activités quotidiennes génèrent de la transpiration, et si on porte une montre, elle vient se poser contre le boitier. Dans l'humidité de la transpiration se trouvent différents acides qui agissent sur l'étanchéité entre le boitier et le remontoir ce qui fait entrer de l'humidité et des salissures dans le mouvement.


Pour les montres mécaniques qui sont étanches (contre les éclaboussures, ou jusqu'à 3 atm), il est recommandé de les faire entretenir tous les 4 ans. Seules les montres qui ont l'indication 5 atm ou 50 mètres peuvent être utilisées dans l'eau. Pour un usage fréquent l'indication 10 atm ou 100 mètres est recommandée. Pour les montres étanches, il est recommandé de contrôler leur étanchéité 2 fois par an. On peut soi-même contrôler si la glace n'est pas endommagée et si le remontoir tourne correctement. Certains signes indiquent la perte de l'étanchéité : un remontoir qui est bosselé, qui produit un claquement  lorsqu'on le tourne ou qui perd de sa couleur. Le remplacement est nécessaire pour garantir l'étanchéité.